Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Imprimer E-mail

Des traces de métaldéhyde en sortie de l'usine de Villejean


Novembre 2013

Des traces de métaldéhyde ont été détectées en sortie de la station de traitement d'eau potable de Villejean, principale usine de production du SMPBR, lors des deux dernières analyses réalisées au titre du contrôle sanitaire (25 septembre et 30 octobre 2013).

Le métaldéhyde est un pesticide utilisé dans la lutte contre les limaces et les escargots, pour les grandes cultures (blé et colza) et par les particuliers.

Des eaux non-conformes mais sans risque sanitaire

Les dépassements de la limite de qualité (0,10 µg/l) qui ont été observés sont peu importants, 0,11 et 0,12 µg/l, mais suffisants pour déclarer l'eau produite non-conforme. En effet, selon le Code de la Santé Publique, les eaux contrôlées sont déclarées non-conformes dès lors que la teneur d'un Pesticide dépasse le seuil réglementaire dans les bulletins d'analyses transmis aux collectivités par l'ARS (Agence Régionale de la Santé).

En termes d'effets sanitaires, l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'alimentation de l'environnement et du travail (ANSES) conclut qu'en dessous d'une teneur de métaldéhyde de 60 µg/l, la consommation de l'eau ne présente aucun risque pour la santé.

Les teneurs mesurées se situant 600 fois en dessous ce seuil, il n'y a donc pas sur le Bassin Rennais de risque sanitaire lié à la consommation de l'eau distribuée, ni de restriction d'usages. Le Code de la Santé Publique impose néanmoins aux collectivités d'informer les usagers de ces non conformités et des mesures mises en œuvre pour rétablir la situation.

L'usine de Villejean impactée malgré une filière performante

Cette non-conformité arrive alors même que la filière de Villejean a bénéficié l'an dernier d'une importante restructuration de sa filière afin d'améliorer la qualité de l'eau distribuée.

"Cette non-conformité, sur un paramètre qui n'était pas analysé auparavant, ne remet pas en cause le bien-fondé de la modernisation de la filière de Villejean. Par contre, elle nous rappelle qu'au-delà des techniques de traitement il est fondamental de limiter la pollution à la source. Les programmes de bassin versant, menés par le SMPBR avec la profession agricole, vont donc intégrer dorénavant des actions renforcées sur ce pesticide" indique Marc Hervé, le Président du SMPBR.

Les mesures de gestion mise en œuvre

Veolia Eau, exploitant des usines de production d'eau potable du SMPBR, a mis en œuvre sans délai une augmentation de la dose de Charbon Actif en Poudre dans la filière de Villejean. Les premiers résultats temporaires laissent penser que les prochaines analyses deviennent conformes (valeur de 0,08 µg/l en novembre).

Un suivi renforcé de cette molécule est mis en place par l'ARS afin d'évaluer l'efficacité des mesures correctrices appliquées.

Afin d'éviter la survenue d'épisodes analogues et garantir une permanence de la qualité de l'eau distribuée, une démarche concertée avec la profession agricole va être également engagée afin de définir les mesures préventives à adopter.

Des données accessibles sur la qualité de l'eau

Les résultats des analyses du contrôle sanitaire de l'ARS sont disponibles :

Il est également possible de consulter le courrier de l'ARS du 26 novembre 2013 adressé au SMPBR concernant le dépassement de la limite de qualité du paramètre "métaldéhyde" en sortie de station de Villejean.

De plus, une information sera portée à la connaissance des usagers dans le cadre du bilan qualitatif annuel joint à la facture d'eau.

 

Eau du Bassin Rennais Collectivité
2, rue de la Mabilais - CS 94448 - 35044 Rennes Cedex
Tél. : 02 23 62 11 35     Fax : 02 23 62 11 39        cont@ct

Mentions légales-Crédits - Accès éditeur - Plan du site