Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Imprimer E-mail

L'usine de Rophémel


L'usine de traitement de Rophémel

Située à 40 kilomètres au nord-ouest de Rennes, l'usine de Rophémel a été construite en 1963 et modernisée en 2005. Sa capacité maximale de production est de 30 000 m³/jour (1 350 m³/h), soit entre 7 et 10 millions de m³ par an.

L'usine est alimentée en eau brute à partir de la Rance au niveau du barrage de Rophémel.

 

voir Rapports annuels et Carte Google

La filière de traitement de l'eau

Elle est constituée des étapes successives suivantes :

  • Une reminéralisation avec injection de chaux et de gaz carbonique pour rendre l'eau moins agressive;
  • Une coagulation, floculation avec injection de chlorure ferrique pour favoriser l'élimination de la pollution particulaire (turbidité et matières organiques);
  • Une décantation par passage de l'eau dans des couloirs à vitesse lente. Cette première partie de traitement permet d'abattre 60 à 75 % de la matière organique;
  • Une filtration sur sable et bioxyde de manganèse (filtres bicouches). Le sable retient les particules non décantées et le bioxyde élimine le manganèse par oxydation;
  • Une désinfection à l'ozone (gaz très oxydant) pour détruire germes et virus;
  • Une filtration sur Charbon Actif en Grains (CAG), pour retenir la matière organique dissoute, les pesticides et les sous-produits de l'ozonation. Le CAG améliore les caractéristiques organoleptiques de l'eau (couleur et saveur). Une injection ponctuelle de Charbon Actif en Poudre (CAP) en tête de traitement permet d'éviter une saturation trop rapide des filtres à CAG ;
  • Une neutralisation à la soude (l'eau n'est ni agressive, ni incrustante) puis une désinfection à l'eau de javel avant pompage vers la conduite d'adduction et de mise en distribution.

Le Synoptique de la filière est visible : ici

Rophemel vue aerienne pretraitement Rophemel

 

La filière de traitement des eaux sales

Les eaux sales issues des différentes étapes de traitement sont collectées dans un bassin, épaissies puis subissent une déshydratation mécanique (passage sur un filtre presse). Ces terres de décantation déshydratées (2 400 à 3 400 tonnes par an), riches en chaux, sont valorisées par épandage agricole.

Document à télécharger 

Guide de visite de l'usine de Rophemel

 

Eau du Bassin Rennais Collectivité
2, rue de la Mabilais - CS 94448 - 35044 Rennes Cedex
Tél. : 02 23 62 11 35     Fax : 02 23 62 11 39        cont@ct

Mentions légales-Crédits - Accès éditeur - Plan du site